Photo de Papillon
Institut de
Recherche sur la
Biologie de l'
Insecte
 
 
Vous êtes ici : Français / Personnel / Chercheurs

Chercheurs

Marlène
GOUBAULT
Maître de Conférences
Equipe : Ecologie Cognitive
Tél : 02 47 367087

Compétences techniques :

CV & Publications

Thématique de recherche :

Mots-clés: Théorie des conflits, approvisionnement optimal, sélection sexuelle, inversion des rôles sexuels, communication acoustique, insectes parasitoïdes, orthoptères.

 

RECHERCHE

 

Je m'intéresse à différentes problématiques d'écologie comportementale et évolutive, avec un intérêt spécial pour des questions concernant (1) l'effet de la compétition intraspécifique, directe et indirecte, sur les stratégies comportementales des insectes et (2) l'importance de l'inversion des rôles dans le cadre de la sélection sexuelle (e.g. est-ce que les mâles aussi choisissent leurs partenaires sexuels?).

 

 

Conflits entre femelles: facteurs influençant leurs résolutions

 

Une partie de mes travaux de recherche porte sur les comportements de gardiennage des hôtes et les facteurs qui déterminent l'issue des conflits chez des espèces parasitoïdes où les femelles se battent pour l'accès aux hôtes (sur lesquels elles pondent leurs œufs). Ces combats directs sont généralement violents et décisifs (les femelles gagnent ou perdent l'accès à l'hôte, Fig. 1). J'ai pu montrer que différents types d'asymétries existant entre les femelles compétitrices, telles que leurs capacités de compétition (taille des individus), leur statut de propriétaire (Les conflits ont généralement lieu entre une femelle propriétaire, exploitant un hôte, et une intruse tentant de prendre possession de cet hôte) et la valeur de la ressource (stade de développement des descendants, état physiologique des femelles, qualité de l'habitat), déterminent l'issue des combats entre paires de femelles (1,2,3 & 4). J'ai également développé ces aspects dans le cadre des théories concernant la taille optimale des pontes. Ainsi, comme cela est prédit par un modèle basé sur la théorie des jeux (Mesterton-Gibbons & Hardy, 2004: Proc R Soc B 271: 971-978), les femelles de Goniozus nephantidis, parasitoïde grégaire de chenilles, réduisent la taille de leurs pontes lorsqu'elles ont préalablement rencontré des femelles compétitrices. Elles obtiennent ainsi moins de descendants mais des descendants de plus grande taille qui auront plus de chances de remporter d'éventuels combats pour l'accès à des hôtes (5).

 

 

Figure 1: Femelles de Goniozus nephantidis se battant pour l'accès à un hôte (une chenille de Corcyra cephalonica). Photo de Sonia Dourlot.

 

Actuellement, je m'intéresse plus particulièrement à l'influence d'une victoire (ou d'une défaite) préalable sur la résolution d'un conflit suivant. Il semble que chez Eupelmus vuilleti, il y ait un effet gagnant marqué mais pas d'effet perdant, contrairement à ce qui est classiquement observé chez d'autres espèces (Goubault & Decuignière, In prep). Les raisons de l'absence d'effet perdant alors qu'un effet gagnant est observé pourraient être d'ordre hormonal. Cette piste est en cours d'étude.

 

 

Sélection sexuelle et inversion partielle des rôles

 

Chez Ephippiger ephippiger, les males chantent (stridulent) pour attirer les femelles et transfèrent à celles-ci un large spermatophore lors de l'accouplement (Fig. 2). Ce spermatophore représente jusqu'à 40% du poids du male et fournit des protéines, des caroténoïdes et d'autres ressources essentielles aux femelles. Je m'intéresse à deux principales questions: (1) Est-ce le chant du male est un signal fiable de la qualité de son spermatophore? (2) Du fait de l'énorme investissement des males dans la production d'un spermatophore, est-ce qu'ils évaluent les femelles et d'une certaine façon, choisissent de transférer leur cadeau nuptial uniquement aux partenaires sexuels de ‘meilleure' qualité? Ce projet est en cours.

 

 

Figure 2: Femelle d' Ephippiger ephippiger portant un spermatophore. Photo de Sonia Dourlot.

 

ENSEIGNEMENT

 

  • Ecologie comportementale (Master 2): CM
  • Ethologie Cognitive (Master 1): CM & TD
  • Ecologie comportementale (Master 1): CM & TD
  • Ecologie Ethologie; Responsable de la partie Ethologie (Licence 2) : TD
  • Comportement Animal (Licence 3): TP
  • Biologie cellulaire- Histologie; Responsable de la partie Histologie (Licence 1): CM, TD & TP
  • Diversité du Monde animal (Licence 1): TD &TP

Publications majeures :

Jarrige A, Kassis A, Schmoll T & Goubault M. 2016. Recently mated males of a lek-mating insect intensify pre-copulatory mate guarding but not sperm expenditure under male competition. Animal Behaviour 117:21-34.

Mesterton-Gibbons M, Dai Y & Goubault M. 2016. Modeling the evolution of winner and loser effects: A survey and prospectus. Mathematical Biosciences 274: 33–44.

Jarrige A, Body M, Giron D, Greenfield M & Goubault M. 2015. Amino acid composition of the bushcricket spermatophore and the function of courtship feeding: variable composition suggests a dynamic role of the nuptial gift. Physiology & Behavior 151: 463-468.

Jarrige A, Riemann D, Goubault M & Schmoll T. 2015. Strategic sperm allocation in response to perceived sperm competition risk in a lekking insect. Animal Behaviour 109: 81-87.

Jarrige A, Greenfield M & Goubault M. 2013. Are male song traits reliable signals about direct benefits for females? Animal Behaviour, 85: 1427–1434.

Goubault M & Decuignière M. 2012. Prior experience and contest outcome: winner effects persist in absence of evident loser effects in a parasitoid wasp. The American Naturalist 180: 364-371.

Mohamad R, Monge JP & Goubault M. 2011. Agonistic interactions and their implications for parasitoid species coexistence. Behavioral Ecology 22: 1114-1122.

(4) Mohamad R, Monge JP & Goubault M. 2010. Can subjective resource value affect aggressiveness and contest outcome in parasitoid wasps? Animal Behaviour 80: 629-636.

 (3) Bentley T, Hull T, Hardy ICW & Goubault M. 2009. The elusive paradox: owner-intruder roles, strategies, and outcomes in parasitoid contests. Behavioral Ecology 20: 296-304.

 Goubault M, Batchelor TP, Romani R, Linforth RST, Fritzsche M, Francke W & Hardy ICW. 2008. Volatile chemical release by bethylid wasps: identity, phylogeny, anatomy and behaviour. Biological Journal of the Linnean Society 94: 837-852.

 (5) Goubault M, Mack AFS & Hardy ICW. 2007. Encountering competitors reduces clutch size and increases offspring size in a parasitoid with female-female fighting.Proceedings of the Royal Society of London B 274: 2571-2577.

 (2) Goubault M, Scott D & Hardy ICW. 2007. The importance of offspring value: maternal defence in parasitoid contests. Animal Behaviour 74: 437-446.

 (1) Goubault M, Batchelor TP, Linforth RST, Taylor RJ & Hardy ICW. 2006. Volatile emission by contest losers revealed by real-time chemical analysis. Proceedings of the Royal Society of London B 273: 2853-2859.

 Goubault M, Outreman Y, Poinsot D & Cortesero AM. 2005. Patch exploitation strategies of parasitic wasps under intraspecific competition. Behavioral Ecology 16: 693-701.

Photo de fourmi