Photo de Papillon
Photo de Coccinelle
Institut de
Recherche sur la
Biologie de l'
Insecte
 
 
Vous êtes ici : Français / Personnel

Personnel

Alicia
COLIN
Doctorante
Equipe : Ecologie Cognitive
Tél : 02 47 367355

Thématique de recherche :

Les males choisissent-ils leurs partenaires sexuels ? Cadeau nuptial et choix du partenaire chez les mâles E.diurnus

 

 

Encadrants : Prof. Michael Greenfield et Dr. Marlène Goubault

 

Début de la thèse : Octobre 2011

 

Mots clés : Sélection sexuelle, choix male, choix mutuel, spermatophore.

 

 

La vision classique de la sélection sexuelle implique des femelles sélectives et des males compétitifs. Toutefois, des études de plus en plus nombreuses suggèrent que cette vision conventionnelle des rôles sexuels est souvent trop simpliste, en particulier dans les cas où l’investissement reproducteur des mâles équivaut ou surpasse celui des femelles. De telles conditions peuvent prédisposer les mâles à choisir leurs partenaires et mener à une inversion partielle (choix mutuel) voire totale (males sélectifs et femelles compétitives) des rôles sexuels tels qu’ils sont classiquement décrits.

 

Pourtant, bien que suscitant un intérêt croissant de la part des biologistes, le choix des mâles reste encore peu exploré relativement au choix femelle. C’est le cas par exemple pour la sauterelle Ephippiger diurnus, où le choix du partenaire sexuel par les femelles a été abondamment étudié, tandis que l’éventualité d’une discrimination des femelles par les mâles demeure inexplorée. L’éventualité d’une telle discrimination est pourtant considérable chez cette espèce car, lors de l’accouplement, les mâles fournissent aux femelles un large spermatophore pouvant atteindre jusqu’à 40% du poids du mâle. Ce cadeau nuptial diminue fortement le potentiel reproducteur des mâles, qui ne peuvent se réacoupler dans les jours qui suivent l’émission d’un spermatophore, et l’on peut s’attendre à ce qu’un tel investissement reproducteur prédispose les mâles à être sélectifs. Les résultats  préliminaires obtenus lors de mon stage de Master 2 chez cette espèce semblent aller en ce sens.

 

 

Accouplement et émission du spermatophore chez E. diurnus (Photo de Sonia Dourlot)

 

L’objectif de ma thèse consiste donc à étudier le choix du partenaire chez les males E. diurnus et à déterminer: i) dans quelle mesure les males choisissent leurs partenaires, et via quels mécanismes (précopulatoires ou cryptiques), ii) les traits femelles (ex. âge, statut reproducteur…) sur lesquels se basent ces choix et iii) les facteurs intrinsèques (ex. âge, condition physiologique) et extrinsèques (ex. intensité de la compétition, sexe ratio opérationnel) qui influencent ces choix chez les mâles.

Cette étude, en combinant une double approche de terrain et de laboratoire, permettra de mieux comprendre les pressions évolutives à l’origine des choix mutuels lors de l’appariement, avec les conséquences que cela peut avoir sur l’évolution des caractères sexuels secondaires, des soins parentaux, ainsi que sur les processus cognitifs impliqués chez les deux sexes.

Photo de fourmi