Photo de Papillon
Photo de Coccinelle
Institut de
Recherche sur la
Biologie de l'
Insecte
 
 
Vous êtes ici : Français / Actualités

Actualités

Sep 4, 2018
Category: Actualites

Séminaires


Soutenance de thèse:

Matthieu LEOBOLD

jeudi 20 septembre, à 13h, bât.L, salle des thèses

Matthieu LEOBOLD vous invite à sa soutenance de thèse intitulée "Démonstration fonctionnelle de la nature virale des particules sans ADN de la guêpe parasitoïde Venturia canescens", qui aura lieu le jeudi 20 septembre à 13h dans la salle des thèses (bâtiment L).

Le jury sera composé de :

Mr ANDRES Christian, Professeur des universités, Praticien hospitalier, université de Tours.
Mr CORDAUX Richard, Directeur de recherche CNRS, université de Poitiers.
Mr DREZEN Jean-Michel, Directeur de recherche CNRS, université de Tours.
Mr GILBERT Clément, Chargé de Recherche CNRS, université Paris-Sud.
Mme POIRIE Marylène, Professeure, université de Nice Sophia Antipolis.
Mme VOLKOFF Anne-Nathalie, Directrice de recherche INRA, université de Montpellier.

 

RESUME

Chez la guêpe parasitoïde Venturia canescens, des particules virales dépourvues d'ADN appelées VLP (pour "Virus-like Particules") sont produites spécifiquement dans les ovaires et tapissent le chorion des oeufs qui sont injectés dans la chenille hôte. Les VLP ont une fonction immunosuppressive pour l'hôte parasité et permettent ainsi la survie des oeufs du parasitoïde. Ces VLP résultent de l’intégration d’un nudivirus dans le génome de l’ancêtre de la guêpe, nudivirus qui a été ensuite domestiqué pour former des liposomes viraux capables de véhiculer dans l’hôte des protéines de virulence d'origine cellulaire. L’étude réalisée au cours de cette thèse a eu pour objet, d’une part, d'étudier les mécanismes de domestication virale qui ont conduit au virus symbiotique endogène actuel nommé VcENV (pour V. canescens endogenous nudivirus) et d’autre part, d'apporter des éléments de réponse sur le processus de morphogenèse et le mode d'action parasitaire des VLP.
        L'ordre des gènes a été comparé entre les nudivirus libres et VcENV ce qui a permis de retracer les réarrangements qui se sont produits après l'intégration du génome de l'ancêtre viral. En parallèle, les pseudogènes correspondant aux gènes perdus ont été recherchés dans le génome de V. canescens. Cette analyse a révélé une modification importante de l'ordre des gènes, une dispersion du génome viral intégré et une pseudogénisation individuelle des gènes correspondant aux fonctions perdues. Cependant il n’y a pas eu de perte de blocs de gènes comme décrit chez les endosymbiontes bactériens. Ces résultats fournissent ainsi pour la première fois un aperçu du mode de réduction génomique lors de la domestication d'un virus endogène à ADN de grande taille.
        D'autre part, des signaux caractéristiques des promoteurs de baculovirus ont été retrouvés en amont de certains gènes de VcENV. En accord avec cette observation, une approche d'interférence de l'expression des gènes par injection d'ARN double brin, mise au point pour la première fois chez V. canescens, a permis de mettre en évidence que deux sous-unités de l’ARN polymérase nudivirale, codées par VcENV, participent effectivement à la transcription de certains gènes de VcENV. Ceci démontre expérimentalement qu’une transcription spécifiquement virale est impliquée dans la production des particules.
        Enfin, dans le but de comprendre le mode d'action des VLP, la fonction de la protéine de virulence majeure VLP2 a été testée par interférence ARN. VLP2 appartient à la famille des RhoGAP ("Rho GTPase Activating Protein") qui comprend des facteurs de virulence de bactéries et de guêpes parasitoïdes, inhibant la dynamique du cytosquelette des cellules immunitaires. Notre approche a permis de bloquer avec succès la production de VLP2, ce qui ouvre la voie à l’analyse fonctionnelle de son rôle au cours du parasitisme.

Mots-clés : Polydnavirus, nudivirus, particules pseudo-virales (VLP), endosymbiose, guêpe parasitoïde, Venturia canescens, éléments viraux endogènes (EVE), pseudogènes, domestication virale, interférence ARN, PCR semi-quantitative, PCR quantitative, approches fonctionnelles, relation hôte-parasite, facteurs de virulence, liposomes viraux.

Photo de fourmi