Photo de Papillon
Institut de
Recherche sur la
Biologie de l'
Insecte
 
 
Vous êtes ici : Français / Recherches / PEC / EC

Ecologie Cognitive

Nos recherches actuelles se concentrent majoritairement sur les mécanismes et l'évolution de la communication acoustique et les traits de la sélection sexuelle. Ces travaux comprennent les projets suivants :



1)   L’évolution des chœurs qui exposent une structure temporelle (le synchronisme et l’alternance de chants) chez les animaux acoustiques.  Ce projet étudie la sauterelle Ephippiger diurnus (Orthoptera : Tettigoniidae) comme une espèce « modèle ».  Les questions spécifiques s’agissent du rôle des effets psycho-acoustiques de la précédence dans l’évolution du chœur, le développement du chœur structuré temporellement comme une propriété « émergente » de la population, et l’importance de l’attention sélective dans la structure temporelle du chœur.  (projet EVOLCHOR ; ANR).


2)   L’environnement social pendant le développement juvénile, influence-t-il les traits du chant masculin et de la préférence féminine ?  Ce projet étudie la sauterelle Ephippiger diurnus et également le papillon acoustique Achroia grisella (Lepidoptera : Pyralidae) comme des espèces modèles. 


3)   Les compromis de l’histoire de la vie entre l’effort d’accouplement (le chant masculin), l’effort parental (la production du spermatophore masculin), et l’effort de la survie (la compétence du système d’immunité et son niveau de réponse à l’infection) chez Ephippiger diurnus.


4)   La capacité de la localisation de la source de son chez Achroia grisella, une espèce modèle pour le développement et l’ingénierie d’un microphone minuscule ce qui est caractérisé par une haute sensitivité à la direction de la source du son.  (projet de bio-mimétisme ; DGA / DTSL).



5)   De la résolution des conflits femelle-femelle pour les hôtes chez les guêpes parasitoïdes. Les questions spécifiques comprennent le rôle des effets "winner" et "loser", l'importance de la valeur de la ressource de l'hôte pour les femelles qui se combattent dans les tournois, et la régulation de combats chez les femelles par les hormones endocrines.



Photo de fourmi