Photo de Papillon
Institut de
Recherche sur la
Biologie de l'
Insecte
 
 
Vous êtes ici : Français / Recherches / EVIL / GSP

Génome et Stratégies Parasitaires



Les micro-guêpes parasites étudiées par l’équipe « Génome et Stratégies Parasitaires » se développent au stade larvaire dans le corps de chenilles hôtes (elles sont nommées endoparasitoïdes).


Le milieu intérieur de l’hôte apporte la nourriture du parasite mais constitue aussi un environnement hostile. En effet, les chenilles sont capables de monter une réponse immunitaire qui consiste à former une gangue de cellules immunitaires « la capsule ». Celle-ci va entourer le corps étranger et produire des substances toxiques. 


Les micro-guêpes ont développé des outils, au cours de l’évolution, afin d’empêcher la formation de ces capsules autour de leurs œufs. Ces outils vont de la production de protéines venimeuses injectées dans la chenille à l’utilisation de virus. En réponse, des gènes de résistance ont été sélectionnés dans les populations d’insectes hôtes, entraînant en retour la sélection de gènes de virulence par les micro-guêpes. 


Cette véritable course aux armements se traduit par une grande dynamique des mécanismes de résistance de l’hôte et de virulence du parasite. 


L’équipe se consacre à la caractérisation des facteurs de virulence produits par les micro-guêpes (venimeux et viraux), à l’étude de leurs effets chez l’hôte et à l’évolution des facteurs de virulence.

Photo de fourmi