Partager

Recrutement

Postes à pourvoir

  • 2 postes d'INGENIEUR.E DE RECHERCHE CDD 18 mois (de juin 2021 à novembre 2022) au sein de l'équipe ESORE
Les ingénieurs·es auront pour missions :
- Adaptation et tests d'un dispositif thermique de destruction des colonies de vespidés (guêpes et frelons, principalement du frelon asiatique Vespa velutina). Le but est de limiter l'emploi des pesticides chimiques nuisibles à la santé des opérateurs et à l'environnement.
- Les ingénieur.es auront en charge de mener des expérimentations au laboratoire (validation des paramètres techniques du dispositif) et sur le terrain (tests d'élimination de colonies et validation du protocole).

Les compétences recherchées :
- Connaissance de l'écologie comportementale.
- Connaissance des prises de mesure et analyses thermiques sur animaux et/ou dans l'environnement.
- Expérience de travail sur le terrain et au laboratoire.
- Expérience de travail avec des abeilles, ou d'autres Hyménoptères sociaux comme des bourdons, des guêpes ou des frelons, serait un atout.

Lien pour les candidatures sur l'un ou l'autre des deux postes :
https://bit.ly/2Prnu4u
https://bit.ly/31h18Fz

Contact pour toute question: eric.darrouzet@univ-tours.fr

Offre de thèse

Offre de thèse financée par l’université de Tours.
Cette thèse sera co-dirigée par Jean-Michel Drezen et Thibaut Josse (Equipe 1 IMIP).
Les candidats sont invités à postuler le plus tôt possible.

Le sujet de thèse financé de génomique évolutive débutera en octobre 2021. Celui-ci porte sur le rôle des virus endogènes (« polydnavirus ») et des éléments transposables dans la différentiation génétique en train de s’établir entre deux populations de guêpes parasites se développant dans des chenilles de sphinx d’espèces différentes.
       En d’autres termes : les micro-partenaires du génome jouent-ils un rôle clef dans le processus de spéciation sympatrique ?
       L’étude se base sur un corpus de données solidement établies sur les génomes des espèces de micro-guêpes du genre Cotesia et sur des lignées présentant une stérilité dans un seul sens de croisement.
       Le phénomène observé suggère fortement qu’une invasion du génome de la micro-guêpe par un élément transposable est en cours et pourrait ainsi être étudiée pour la première fois sur le terrain, afin de retrouver les chemins de l’infection dans le réseau écologique.
       Les approches principalement utilisées seront la génomique comparative et l’analyse de la réponse immunitaire anti-virus et transposons faisant intervenir les petits ARN (piRNA).
       Les approches de terrain s’effectueront en Virginie (Etats-Unis).
       La candidature doit obligatoirement s’effectuer sur le site ADUM, où le sujet est présenté en détail (date limite de candidature : 13 avril).

Lien :
https://www.adum.fr/as/ed/voirproposition.pl?print=oui&matricule_prop=33816

Appel à candidature Post-doctorant


Ouverture des candidatures pour un poste de post-doctorant visant à étudier le rôle du microbiote intestinal dans la socialité du forficule !

Informations supplémentaires: Le projet sera supervisé par Joël MEUNIER (équipe ESORE), et aura lieu à l'Institut de Recherche sur la Biologie de l'Insecte (IRBI - Université de Tours). Il est financé par l'ANR (projet MicroSoc) et le postdoctorant commencera en octobre 2021 (la date est négociable) pour une durée maximum de 3 ans. C'est un projet idéal pour les étudiants ayant fini ou prévoyant de finir leur thèse en 2021 (un peu de stabilité en perspective) !

Plus d'information dans le pdf ici (en anglais), ou sur le site internet suivant https://joelmeunier.wixsite.com/researchpage/openpostdoc

Contact pour toute question: joel.meunier@univ-tours.fr